Pièce de Théâtre : ANNA

Panneau des Actions

Pièce de Théâtre : ANNA

A travers le point de vue de cinq personnages, le texte questionne le regard que pose la société sur un viol.

Où et quand

Date et heure

Lieu

Centre Culturel de Braine-l'Alleud 4 Rue Jules Hans 1420 Braine-l'Alleud Belgium

Carte et itinéraires

Comment s'y rendre

Politique de remboursements

Contactez l'organisateur pour demander un remboursement.
Les frais d'Eventbrite ne sont pas remboursables.

À propos de cet évènement

  • 1 heures 30 minutes
  • Billets électroniques sur mobile
Image de l'événement

«Victor lui tenait la main. Ils se lançaient des regards qui criaient au désir, ça se sentait même à la distance où j’étais. Il l’a doucement poussée contre une voiture et l’a embrassée. Elle avait l’air surpris. Il a embrassé sa nuque et elle n’a pas bougé. Elle a hésité, il avait l’air d'insister. Comme elle hésitait toujours, il lui a enlevé son chemisier. Victor c’est un mec qui va droit au but, je ne sais pas... c’est juste que j’ai été surprise qu’il l’enlève d’un coup mais après tout ça ne me regarde pas non?»

A travers le point de vue de cinq personnages, le texte questionne le regard que pose la société sur un viol ; celui de la victime, de son entourage, de l'agresseur et d'une femme témoin de la scène. «Anna» nous plonge au cœur de la complexité des rapports humains et sociétaux face à une telle situation.

Revue de presse plus bas.

Prix plein sur place 16 euros (uniquement par carte sur place)

Prix prévente 14 euros (jusqu'a 1 jour avant)

Prix de groupe 12 euros (à partir de 10 tickets, prendre contact)

Abonnement : prendre contact

Prix moins de 26 ans 10 euros

Contact : culture@braine-lalleud.be //02/854.09.02

Image de l'événement

« La Libre Belgique » Stéphanie Bocart

Éminemment complexe, la question du consentement est, dans Anna, éclairée avec tact et justesse. Regard extérieur et entier, le spectateur observe, analyse ce qui lui est exposé, sans se sentir contraint de prendre parti. En revanche, il est diablement sensibilisé et conscientisé : Anna fait définitivement œuvre de prévention et d'utilité publique à diffuser le plus largement possible.

« Le Carnet et les instants » Julien-Paul Rémy

Un chef-d’œuvre! Tout en explorant subtilement le phénomène du viol par le prisme de la zone grise, où consentement et abus s’enlacent en nœuds inextricables, le texte gratte, jusqu’au sang, la terre de la moralité pour atteindre une couche géologique supérieure : des enjeux universels de la condition humaine tels que l’incommunicabilité, le déni et le dédoublement.

« Rue du théâtre » Michel Voiturier

Les scènes, brèves, se succèdent avec comme alternance dialogues et monologues. Elles font surgir avec pertinence la difficulté à dépasser une parole banale et vide qui contourne tabous et problèmes pour éviter de voir en face les vérités du mal-être de chaque individu.

« Émoustille newsletter » Audrey Vbb

Hier on a été voir « Anna » et ça nous a pas mal bouleversées. Très vite, on a été happées par l’histoire de la pieèce. Plusieurs fois, on a serre é les poings. Plus d’une fois, nos poils se sont heérisseés. Et l’envie de casser des gueules s’est aussi immisceée en nous. « Anna » parle de tout ça avec justesse et finesse, parfois même avec humour, en une heure et vingt minutes.

Nominations

Le texte est finaliste du Prix des metteurs en scène 2018 du CED-WB.

Le texte est nominé pour les prix littéraires de l’Académie de littérature francophone de Belgique

dans deux catégories ; grand Prix des arts du spectacle 2020 et prix Découverte 2020

Le texte est nominé pour le prix des Grenades-RTBF 2020 qui récompense une autrice

francophone belge.

Le texte a été lauréat du Prix Fintro 2022.

Texte : Pamela Ghislain

Mise en scène : Sandrine Desmet assistée par Julien Besure

Interprétation : Sandrine Desmet, Pamela Ghislain, Charly Magonza, Fabienne Mainguet et Jérôme Vilain

Scénographie et costumes : Maud Grommen

Création lumières : Grégoire Tempels

Création vidéos, photos et regard extérieur : Alexandre Drouet

Musique originale : Peperstreet Project (Jérôme Dejean et Christophe Janssen)

Mouvement : Nathalie Bremeels

Regard dramaturgique : Helyett Wardavoir

Régie : Léa Vandooren

Diffusion : Christine Willem-Dejean (MTP Memap)